» Résonances. Journal d’un amour perdu  » de Malo de Brume

 » Résonances. Journal d’un amour perdu  » de Malo de Brume

Les instants s’effondrent dans l’oubli et personne ne peut ralentir leur course agile. Ils embrasent l’air de leurs cendres tel un orage, intense, vif, tumultueux, et pourtant si gorgé de lumière. La lecture de « Résonances » a laissé cette empreinte en moi ; caractéristique, indomptable, originale, telle une étincelle qui s’évanouit au creux du cœur.

Et je m’interrogeais perpétuellement : l’oubli lutte-t-il pour se déraciner d’une existence qu’il préfère abandonner ou existe-t-il parce qu’il est le seul à se matérialiser lorsque l’on ne le laisse pas s’étioler ?

Les émotions qui m’ont habitée le temps de ce voyage des mots et des sens ont été indomptables, profondes, comme l’orage, ce feu orangé qui écorche le ciel avec vivacité.

Était-ce Natalia et Malo qui, à l’âge d’or de leur complicité, à l’apogée de leur union, m’ont murmuré les sentiments qui les reliaient l’un à l’autre ? Une chose demeure sans équivoque : je suis restée sur le rivage à guetter le souvenir de leur amour qui fleurit toujours et pour l’éternité.

Merci à Malo pour sa jolie plume dotée de la conviction que la poésie cicatrise les maux.

Figurer dans les remerciements de ce texte indélébile est un honneur pour moi, passionnée et professionnelle des mots, lectrice éternelle et admiratrice des embruns littéraires de cet auteur.

Si vous n’avez pas encore découvert son premier livre, plongez-y avec avidité, le voyage sera assurément beau et fort à la fois.


4ème de couverture (résumé) :

Il existe des amours au-delà de toutes limites, des histoires passionnelles, lumineuses et farouches que rien ne peut détruire, même la mort.

 » Résonances « , c’est le journal d’un homme qui ne peut se résoudre à oublier, le journal d’un amour perdu.

Chaque page est un souffle, un frisson, une caresse. Chaque mot est une cellule de vie, parce que l’amour survit à tout.

Ce n’est pas une romance, c’est bien plus brûlant, plus fort, plus rugueux.

C’est la réalité.

Résonances. Journal d’un amour perdu de Malo de Brume, autoédition, 2022