I SERVICE PRESSE I « H’wwah. Le chemin de la vie » de Maxence Marin

I SERVICE PRESSE I « H’wwah. Le chemin de la vie » de Maxence Marin

Dissimulée sous un monticule suffocant de peurs, la lueur, seule, incomprise, et triste, s’essouffle et s’amenuise. Cette lueur, c’est celle de Miriam. Celle qu’elle a oublié de raviver, celle qui est toujours quelque part mais que l’on risque d’égarer si l’on cesse de la cultiver.

Dans « H’wwah. Le chemin de la vie, à travers l’histoire de cette femme en proie à la morosité et au désespoir, l’auteur dépeint un conte universel contemporain où l’ombre se dissipe au profit d’une lumière vive et bienveillante. À travers le regard, les actes et les paroles de son héroïne, il délivre un message essentiel : celui de l’urgence de nous abreuver d’amour à notre égard ; un peu, beaucoup, passionnément.

Je tiens à remercier Maxence Marin pour l’envoi de ce service presse. À l’aube du sentier emprunté par Miriam, j’ai goûté la douceur de son environnement salvateur, tout là haut, au sommet de sa montagne.


4e de couverture (résumé) :

Rupture amoureuse, déchirement familial, deuil, pression au travail… La vie de Miriam n’est qu’une succession d’épreuves. Elle qui rêvait de liberté se retrouve prisonnière d’un quotidien qui l’étouffe. Le jour où son corps la lâche agit comme le début d’une renaissance. Et si elle renouait avec ses rêves ?Écouter son cœur et ses émotions… Repousser la facilité et les conventions… Suivre une autre voie… Sa propre voie enfin…Celle qui mène à la sérénité de l’âme.

H’wwah. Le chemin de la vie de Maxence Marin, autoédition, 2021