Quelques lectures qui ont marqué mon année 2021

Quelques lectures qui ont marqué mon année 2021

Je vois défiler un nombre conséquent de chroniques livresques produites à une rapidité que je ne pourrais égaler ; je vois défiler des photos et des mises en scène mettant à l’honneur des livres qui outrepassent mon inventivité ; mais je vois, surtout, des lecteurs et des lectrices si attachés aux pages qu’ils tournent, aux couvertures qu’ils étreignent de leurs mains, aux mots que leurs regards capturent, qu’ils mettent du cœur à l’ouvrage et ouvrent leur monde foisonnant de livres, toujours prêts à accueillir un avis, toujours prêt à accueillir la diversité, toujours prêts à témoigner de leur bienveillante nécessité de partager, car, après tout, n’est-ce pas la raison essentielle qui nous a tous réunis dans ce vaste cocon de passionnés des histoires de papier ?

Ai-je déjà décliné mon identité de lectrice durant ces cinq derniers mois ?

Je m’appelle Évangélia et je suis une lectrice lente et nostalgique ; je suis, et resterai sans doute à jamais, une lectrice qui ne se résoudrait en aucun cas à accélérer sa cadence de lecture, de peur de perdre l’essentiel : l’incroyable beauté de la langue française qui ne cesse de m’émouvoir et de stimuler mon esprit.

À mon tour, je ne vous partagerai pas une liste interminable des meilleurs livres qui ont croisé mon chemin cette année, d’autres réaliseront cette tâche mieux que moi, avec davantage de titres, de genres et de clichés à couper le souffle. Je voudrais simplement vous communiquer mes surprises, mes saisissantes rencontres, les émotions vives qu’elles m’ont incontestablement procurées.

« Le voyage de Pénélope » de Marie Robert

Avec Pénélope, le temps s’arrête, les époques s’entremêlent et l’écriture se pare d’une douce poésie lumineuse.

« La librairie de la place aux herbes » de Eric de Kermel

Ce roman est une ode au livre, à cet objet universel dont le caractère sacré perdure, nous envoûte, et cimente nos liens.

« Onze minutes » de Paulo Coelho

Le récit initiatique d’une prostitué qui nous apporte un lot de sentiments parfois contradictoires à l’égard de l’héroïne, avec qui l’on avance, l’on trébuche et l’on finit pas comprendre certaines choses, chemin faisant.

« Paros vu de la mer » de Valérie Rose Benoit

On se perd dans les méandres des pensées du personnage principal dont l’histoire est à la fois fascinante, déroutante et éclairante à propos de la vie, du lien à autrui, des sensations et, surtout, des perceptions.

« L’Odyssée » de Homère

Que dire de l’enivrante poésie du texte de cette légende de la littérature ? « l’aube aux doigts rose » persiste à vivre dans mes souvenirs de lectrice les plus magiques.

« My absolute darling » de Gabriel Tallent

Comment pourrais-je parler de ce livre aussi angoissant que remarquable ? Turtle incarnera toujours l’une des héroïnes les plus réalistes et courageuses qu’il me sera donné de découvrir.

« Le consentement » de Vanessa Springora

Un récit autobiographique dont la puissance me hante encore.

Submergée de vives réminiscences de lecture, en rédigeant cette chronique particulière pour vous ouvrir mon monde des livres, je me rends compte ô combien j’ai toujours eu cette chance inouïe d’être entourée par cet inégalable présent qu’est la littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.