« Brûlant secret » de Stefan Zweig

« Brûlant secret » de Stefan Zweig

« Dehors, un vent léger agitait les arbres, et la résille de leurs branches nues brisait en mille éclats mouvants le miroir immobile de la lune. » Une remarquable poésie découle des mots de Stefan Zweig, c’est indéniable. Il a cet incroyable don de bercer tout amoureux des mots. Et lorsque l’on s’essaie à parler de ses écrits, la première pensée nous traversant l’esprit est sa capacité à dépeindre la complexité des émotions humaines qui suffit à être repérée à la lecture d’un seul de ses livres. Il sait en décortiquer finement ses nuances subtiles et dévoiler ses zones obscures avec une vivacité passionnée. Ici, les protagonistes sont anonymes, il ne juge pas utile de les encombrer d’un nom. Dépouillés de toute identité individuelle, seule l’étiquette d’appartenance de genre compte. L’histoire est simple, linéaire, valorisant ainsi les thèmes au cœur de ce récit: l’amour et la trahison qui en découle, ce brûlant secret capable de consumer notre âme.

« Brulant secret » est la première histoire que j’ai lue de cet auteur et j’ai été enivrée par son style et sa manière de voir le monde. J’ai, par la suite, lu deux autres de ses livres, mais c’est celui-ci qui, sans conteste, est mon favori.

Êtes-vous, comme cela est mon cas, tombé en admiration pour la plume de cet auteur ?

Lequel de ses écrits avez-vous préféré ?


4ème de couverture (résumé) :

Seul, un jeune aristocrate foule le quai de gare d’une station de montagne. Arrivé à son hôtel, à l’affût de la moindre rencontre, il entrevoit une femme élégante, l’air lointain, en compagnie d’un garçonnet. Prêt à tout pour la conquérir, il va feindre l’éclosion d’une amitié avec le fils pour atteindre la mère. Et bientôt, le petit Edgar ne comprendra pas la raison, celle qu’on lui tait et qu’il pressent brûlante, de leur soudaine métamorphose…

«Oh, le savoir, savoir enfin ce secret, le comprendre, tenir cette clef qui ouvre toutes les portes, ne plus être l’enfant à qui l’on cache et dissimule tout, ne plus être celui qu’on berne et qu’on dupe. C’est le moment ou jamais! Je vais bien le leur arracher, ce terrible secret.»

Brûlant secret de Stefan Zweig aux éditions folio, 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.